Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 10:09

" tu as laissé vide le tombeau ,
Aussi garde-nous de te chercher où tu n'es pas "
(liturgie des heures)

Alors n'y cherchons pas la faute qui nous été pardonnée et portée sur la croix;
Jésus y a assez souffert !
Ne multiplions pas cette souffrance en nous culpabilisant pour une faute dont Dieu ne se souvient plus .

Ains l'a-t-Il dit !
Ne faisons pas remonter Jésus sur la croix mais acceptons de ne plus nous retourner vers ce qui nous a été pardonné une fois pour toutes.
Le tombeau est ouvert !
La pierre en est roulée !
Les femmes l'ont vu !
Les disciples y ont découvert les traces humaines du passage de Jésus à savoir le linceul et le suaire ;
Ne l'y cherchons pas !
Nous savons où le trouver :

dans sa Parole et dans l'Esprit Saint ;
Toutes les réponses y sont !
Toutes les consolations y cajolent notre corps et notre âme
La Vérité et rien que la Vérité , celle qui vient de Dieu !
Alors les vaines recherches , les fausses révélations , les puissances malsaines , les signes et manifestations  troubles , la vaine gloire ont été roulées avec la pierre du tombeau !
Elles n'ont pas leur place dans la gloire du tombeau ouvert puisque , par sa résurrection , Jésus nous en libéré définitivement .
L'Esprit Saint nous apprend à aimer !
Laissons-Le agir sans nous poser de questions déstabilisatrices

Partager cet article

Repost 0
Published by daniel françois
commenter cet article

commentaires

Rosia 26/04/2010 15:21



Le pardon se trouve auprès de Dieu--


Quand Il pardonne , Il oublie--------Le tableau est blanc--------


Il a payé le prix pour nous rachetés-----


Merci de nous le rappeller frère Daniel-------Sois béni----


 


Rosia



Angélique 22/04/2010 10:29



bonjour


une vérité qui a été annoncé.


bon jeudi béni



éric 21/04/2010 21:01



Allons-nous croire  ces femmes, venues de bon matin, pour prier au tombeau ?


Le jour n'étant pas encore levé, la nuit étant déjà loin, elles viennent, remplies d'espérance, pour demain... 


Leur coeur est tout brûlant, en chemin, lorsqu'elles se rappellent tous les moments de grâce vécus avec cet homme là, si différent de tous et pourtant tellement proche de chacun... En ce sens, ce
ne pouvait être que le Fils de Dieu!


Pourtant, elles viennent prier sur la dépouille d'un mort, comme elles le feraient pour un proche décédé, en souvenir, par respect, mais aussi pour communier encore un peu avec le cher disparu
qui n'es plus, aujourd'hui, mort à l'humanité, mort au monde, même s'il est ailleurs... Personne n'en est revenu, alors on croit, on espère, on ose penser qu'après, il y a encore un après...


Elles viennent se tourner  vers Jésus...Et il vient à leur rencontre...


Comme les pèlerins d'Emmaus, qui prient, eux aussi, sur la route, espérant eux aussi que Jésus est désormais quelque part, autre part, vivant... ?


Là encore, Jésus vient à la rencontre des deux hommes, en prière...


Puis il y a ces hommes, pauvres bougres qui eux aussi, sont en prière, sur le barque... Ils ont jeté leur filet, mais ne prennent rien, si ce n'est le souvenir de Jésus qui leur avait permis un
pêche miraculeuse, lorsqu'il était encore au milieu d'eux... Mais aujourd'hui, il n'est plus... Ils espèrent aussi qu'il est encore vivant, dans l'ailleurs...Mais ne comprennent rien, eux non
plus, à tout cela...Ils sont totalement dépassés, comme anéantis, comme morts, même s'ils ont un léger souffle d'espérance dans leurs doutes immenses... On-t-ils rêvé durant ces trois années ?!!!


Mais quel est le lien entre ces trois "paraboles theophaniques"...


1°/ Les femmes (deux ou trois) sont réunies au nom de Jésus pour prier... 


     Les pèlerins d'Emmaus (deux) sont réunis, sur la route, en prière...


     Les pêcheurs, disciples d'un maître disparu, sont aussi là, immobiles sur leur 


     barque, en prière...alors qu'ils travaillent...


2°/ Les prières de ces femmes, des pélerins d' Emmaus comme des pêcheurs sur


     le lac, sont similaires, semblables, tournées vers le même but, Jésus...


 


    Ils font mémoire de la vie de Jésus, parmi eux, alors qu'il était vivant, sur la


    terre, en espérant qu'un jour, ils le reverront au paradis... c'est leur foi et n'attendent pas autre chose... Ils n'ont compris... Pas plus que nous d'ailleurs...


   Puis, il y a un autre sentiment qui se dégage de cette prière d'espérance...


Pourquoi ? Pourquoi tant de souffrance exposée à la vue des hommes...jusqu'à en mourir !!! Là, devant tous, dans la nudité totale...


Celui qu'ils aimaient le plus, en qui ils croyaient comme étant l'envoyé du très Haut, le Messie attendu depuis des millénaires, vient s'incarner dans leur génération pour mourir ainsi, comme le
dernier des hommes...


Il y a donc une prière mitigée... Un coeur compatissant à la souffrance qui est bouleversé, complètement traumatisé... Ils ont assisté, de près ou de loin, à la mort de Jésus !!! Et il s'en
rapellent, chacun à sa manière...chacun selon sa propre histoire personnel avec ce jésus, qui aujourd'hui est mort... 


Cela fait trois jours que tout c'est déroulé... Trois journées sans lumière, sans soleil, sans vie... jusqu'à ce que ......


Pourtant, les pélerins d'Emmaus et les disciples ont entendu ces femmes dire qu'elles avaient rencontré Jésus, ressuscité !!! Mais c'est trop pour leur intelligence... Oui, il est ressuscité mais
ailleurs... Ils le rejoindrons peut-être un jour, dans la mort... En attendant, ils sont toujours là, bien vivants, sur la terre, complètement désorientés, perdus...


 


Aujourd'hui, le lieu de la rencontre est exactement le même qu'au matin de la résurrection... Il s'agit de nous tourner vers Jésus, dans sa parole, mais aussi dans notre vie présente... Nous
savons qu'il est vivant, ressuscité, non pas parce qu'on nous l'a dit mais parce que nous l'avons rencontré...dans la prière...Du moins pour ceux qui ont eut cette chance inouïe de la
rencontre !!!!


Si nous avons mal au coeur devant le Christ en croix... c'est bon signe...


Si nous pensons, sans pour autant culpabiliser désespérément, que nous sommes aussi responsables de cette exécution, c'est bon signe...


Si nous croyons que malgré tout, il est bien vivant, c'est bon signe...


C'est que nous l'avons déjà rencontré... sur le chemin... d'Emmaus, de Damas, où d'ailleurs...Le tombeau est désormais ouvert à tous... Venez et voyez, il n'est plus ici, pourtant... il est bien
présent... en ce monde ...


Eric


 


 


 


 


 



daniel françois 22/04/2010 11:25



merci pour ce texte étonnament biblique !


j'aime beaucoup cette actualisation de la Parole de Dieu ;


rapporter "à la manière d'aujourd'hui" cette Parole toujours vivante et présente  ;


ne pas s'encombrer de recherches et d'explications mais dire les choses tout simplement comme tu le fais si bien avec bon sens et réalisme .


Jéus nous a dit qu'Il " serait avec nous jusqu'à la fin des temps " cette fin des temps est aujourd'hui pour nous et il convient , non pas d'ajuster la Parole de Dieu dans la moule du monde, mais
de faire entrer le monde dans le coeur de Dieu .


comme tu l'écris si bien : "le tombeau est désormais ouvert à tous " la nuit est passée , le monde vit et bat au rythme du coeur de Jésus ressuscité ;


nous avons donc pour tâche de dire : " Il est bien présent ...en ce monde "


pour ce faire Il nous a donné les outils , la foi et tout ce qu'il faut pour annoncer qu'Il est vivant ... laissons-nous guider par l'Esprit , Celui "qui nous enseigne tout" comme Jésus nous l'a
promis et , comme Il nous l'a promis , Il tient toujours ses promesses .


que Dieu te bénisse , te garde et cultive en toi le charisme de la Parole annoncée au monde d'aujourd'hui ( ne charche pas , ce charisme n'est pas dans Corinthiens mais la liste n'est pas
limitative )


daniel -


 



Dolorès 21/04/2010 11:57



Ô, oui, cherchons JESUS dans Sa Parole et dans le Saint Esprit.


Merci, JESUS, de nous avoir libéré définitivement.


Esprit Saint agit en nous, comme bon il Te plaira. Modèle nous, façonne nous.


 


Que Dieu te bénisse, Daniel, ainsi que tous les tiens.


Fraternellement en Christ, une de tes soeurs en Christ, Dolorès.



Jonathan 21/04/2010 10:36



Dommage finalement que tant de gens qui se disent chrétiens n'entrent pas dans cette extraordinaire victoire de Jésus-Christ ! Ils sont comme Israël, ils tournent en rond dans le désert... alors
qu'il leur suffisait d'entrer par la foi dans le pays de la promesse ! Il y a pour les enfants de Dieu, un pays de Canaann qui s'appelle la vie spirituelle. Comme Josué et Caleb à leur époque,
disons : "montons, emparons-nous du pays !" Les promesses de la Parole sont pour nous ! Bonne journée Daniel et que Dieu te bénisse



Présentation

  • : danifranceblog
  • : une bande de joyeux chrétiens
  • Contact

Recherche