Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 17:04

Dieu a fait l'homme à son image ,

D'aucuns s'en moquent !

D'autres sont septiques !

Quelle image ?

Quel Dieu ?

L'écran qui nous masque la vue de Dieu est opaque .

Notre péché sous toutes ses formes en est la cause .

Alors que l'on ne vienne pas nous dire :

" si Dieu existait , Il ne permettrait pas ….."

Qui d'entre-nous n'en connaît la chanson !

Dieu souffre !

Souffrance invisible à nos yeux mais décryptée dans les Ecritures !

Les prophètes en témoignent :

" Ah si mon peuple m'écoutait ! "

Mais le peuple n'a pas écouté !

Comme il n'écoute pas !

Comme il n'écoutera pas !

" Ce peuple m'honore des lèvres mais son cœur est loin de moi …"

Se lamente Dieu qui aime et qui souffre de nôtre manque d'amour .

Comment Dieu peut-il souffrir Lui qui est divin ?

Nul ne le sait !

Mais cette souffrance est réelle ! Elle est aigüe !

Alors Il est venu sur terre en Jésus !

Il voulait nous apprendre à conjuger le verbe aimer à tous les temps .

Il a vécu la trahison , le reniement , les coups , les humiliations et la mort .

Sa chair divine a habité les souffrances des hommes

Lui le Verbe incarné !

La croix a accueilli son corps divin ,

La souffrance de Dieu y était déposée ,

Le péché devrait savoir ce que souffrir veut dire !

Il fut suspendu au bois ,

Il y fut vaincu , enchaîné aux enfers .

La souffrance de Dieu entre alors en Jésus ,

Le péché de chaque homme rejailli sur le Fils ,

Chaque humain peut alors prétendre au salut ,

Chaque humain à Jésus peut confier son péché ,

Afin d'entrer dans le Royaume où nous attend le Père .

Partager cet article

Repost 0
Published by daniel françois
commenter cet article

commentaires

Bernadette 25/02/2010 10:04


Mais non... pas du tout dans ce cas. Je pense par exemple à des gens qui se disent poètes, et... ce n'est pas du tout à la hauteur. Comme si un pâtissier vendait un gâteau brûlé, en quelque sorte !


Bernadette 24/02/2010 22:36


Il m'arrive de laisser des commentaires parfois un peu durs quand les gens sont ... un peu... trop prétentieux !


daniel françois 25/02/2010 07:33


serais-je de ceux-là ?

si cela est quel en serait le socle d'appréciation ?


Bernadette 24/02/2010 22:34


Il n'est pas question de "scandaliser" un de ces" petits", mais d'inciter les gens qui le peuvent (il y en a !) à faire attention à leur expression ; je pensais surtout aux personnes qui écrivent
parfois des choses choquantes, et se servent d'internet pour propager des idées nocives. De toutes manières en ce qui concerne la langue, j'ai toujours considéré qu'apprendre la rigueur aux enfants
est une chose qui conditionne tout le reste. On voit de plus en plus de laisser-aller en tout, et l'enseignement d'une bonne pratique du français est un élément très positif. Des enfants qui ne
respectent plus rien auraient peut-être un peu plus de considération si on leur apprenait des règles à observer, et celles de l'orthographe, du calcul, etc. sont des bases. C'est ce que je pense.
Je ne suis pas méchante mais j'aime la rigueur, il y a trop de mollesse partout.


daniel françois 25/02/2010 08:17


cela est vrai !

mais comment inculquer devant ce naufrage ? devant ces jeunes qui nient toute "rigueur"?

cependant je souscris totalement à cette dégration à laquelle nous assistons impuissants . Je souffre beaucoup lorsque de voir la langue française bafouée que ce soit dans le langage ou
dans l'orthographe ; une réussite à plus de 80% au bac n'est pas un bon service à rendre aux jeunes qui se retrouvent pénalisés ensuite . Mais en sont-ils conscients ?

j'avais écris un article (non spirituel) dans lequel je faisais part de ma surprise face au recrutement d'enseignants de français dans une université dont la tâche était d'apprendre les
bases de notre langue aux étudiants français ; en effet les professeurs d'université ont de plus en plus de mal à comprendre les étudiants et ce dans tous les domaines ( et à se faire comprendre);
il s'ensuit alors des incompréhensions dans l'attribution des notes et même dans la dispensation du savoir .
ces enseignants seraient donc vacataires et percevraient , de ce fait , une rémunération supplémentaire ; cela les arrange certes ! mais qui paie ? et bien le budget de l'université !
celà n'est pas normal !

avec mon épouse nous avons pris la décision de refouler , pour incompréhension , tout écrit rédigé en style "SMS" ; cela engendre des crispations et des fâcheries , parfois même des remarques
acerbes mais tant pis ! une de nos petites filles a d'ailleurs compris qui fait maintenat  l'effort d'écrire sans fautes d'orthographe (enfin presque alors qu'elle est en seconde)

quand à la presse n'en parlons pas ! j'ai bien essayé de leur retourner leurs écrits mais sans résultat aucun alors je ne lis plus qu'en diagonale .....

ces cas de figure n'entraient pas dans la catégorie "des petits " par contre je suis très tolérant face aux écrits bourrés de fautes d'orthographe lorsqu'il s'agit de personnes qui ne maîtrisent
pas notre langue pour des raisons indépendantes de leur volonté ;

quand aux choses choquantes , autant se battre contre des moulins à vent et le mieux est encore de passer son chemin sans engager des polémiques qui ne servent personne ; nous sommes dans un Etat
de droit et mis à part la diffamation et l'insulte (auxquelles j'ai été maintes fois confronté car la spiritualité chrétienne semble déranger) personne ne peut être interdit de " se servir
d'internet pour propager des idées nocives " ; car quelles sont-elles au juste ?
ch.Brönté ne disait-elle pas que "la beauté est dans l'oeil de celui qui contemple" alors pour ma part je laisse la responsabilté des écrits et des fautes à ceux qui les rédigent .

j'ai été néanmoins heureux de pouvoir partager des idées communes à travers ces échanges
maintenat je vois par ma fenêtre que le soleilest là , que le ciel est bleu , que la journée sera belle et que j'ai la chance de pouvoir vivre dans pays où règne la paix et la liberté .

cordialement , très bonne continuation - daniel -

PS : la rubrique "commentaires " de mon blog , qui est lu par tout le monde, ne me semble pas appropriée pour ce genre de discussions somme toute assez personnelles ; alors , si vous le désirez ,
peut-être pourrions-nous en débattre sur nos boîte e-mail?


daniel françois 24/02/2010 20:10


merci d'avoir relevé !

 je pratique l'épreuve "du gueuloir " chère à un de mes auteurs préférés mais il arrive que certains mots passent au travers de la relecture

pour ce qui est du fond des articles je crois que chacun est libre d'écrire ce qu'il entend ;au lecteur de lire ou de ne pas lire mais surtout de ne pas décourager l'auteur pour lequel internet est
le seul moyen d'expression ; il y a beaucoup de petites personnes peu lettrées mais qui ont un grand coeur ;  

l'entrée dans un texte est une invitation par le biais de la porte ouverte qu'est  le commentaires ; il serait dommage que cette porte se referme via "l'interdiction de commenter "

je suis moi aussi surpris de ce que j'y découvre !

je lis rarement les textes jusqu'au bout sauf si j'y découvre un intérêt 
dans ce cas je laisse un petit commentaire (ce qui est rare ) neutre ou d'encouragement mais jamais de critique destructrice car je crois qu'il convient de respecter tout le monde ,
les idées de chacun et qu'il vaut mieux passer son chemin sans " scandaliser un de ces petits " (ce n'est pas de moi ) 

bonne continuation  

 m'intéressent je laisse un petit commentaire des plmus mais je ne lis pas et s'il m'arrive de parcourir le texte j'analyse et je ne dépose un commentaire (ce qui est rare ) que si j'y
décou


Bernadette 24/02/2010 19:49


Tu veux dire "sceptiques" ! Pas septiques. Bon, je suis une incorrigible correctrice !
Expérience professionnelle ! Mais le peu d'erreurs que tu fais c'est vraiment une toute petite chose par rapport à toutes les âneries truffées de fautes que l'on peut lire, et je regrette que
l'outil qui nous est offert, internet, soit si mal utilisé par beaucoup, pour dire des choses sans intérêt, voire, et bien pire,  pour nuire et diffuser des idées ou des image malsaines,
dangereuses. Tout ce qui nous est donné peut être source de bien ou de mal suiviant l'usage que nous en faisons;


daniel françois 24/02/2010 20:16


merci d'avoir relevé !

après la rédaction je pratique l'épreuve "du gueuloir " chère à un de mes auteurs préférés mais il arrive que certains mots passent au travers de la relecture

pour ce qui est du fond des articles je crois que chacun est libre d'écrire ce qu'il entend ;au lecteur de lire ou de ne pas lire mais surtout de ne pas décourager l'auteur pour lequel internet est
parfois le seul moyen d'expression ; il y a beaucoup de petites personnes peu lettrées mais qui ont un grand coeur ; il y en a même qui s'excusent de ne pas savoir rédiger correctement ce
qui est , de leur part , une grande preuve d'humilité . 

l'entrée dans un texte est une invitation par le biais de la porte ouverte qu'est  le commentaire ; il serait dommage que cette porte se referme via :
"l'interdiction de commenter "

je suis moi aussi surpris de ce que j'y découvre !

je lis rarement les textes jusqu'au bout sauf si j'y découvre un intérêt 
dans ce cas je laisse un petit commentaire (ce qui est rare ) neutre ou d'encouragement mais jamais de critique destructrice car je crois qu'il convient de respecter tout le monde
,
les idées de chacun et qu'il vaut mieux passer son chemin sans " scandaliser un de ces petits " (ce n'est pas de moi ) 

bonne continuation  



Présentation

  • : danifranceblog
  • : une bande de joyeux chrétiens
  • Contact

Recherche